Au moment oi? le manipulateur part definitivement, ce n’est qu’a J’ai faveur d’evenements particuliers.

Par exemple, votre pervers manipulateur repugne a lacher sa proie, victime expiatoire de son narcissisme blesse. Que se passe-t-il donc aussi lorsqu’il y consent ? Voyons les divers cas de figure.

Di?s que le manipulateur part definitivement : premier cas

Au moment oi? le manipulateur part definitivement, c’est, le moins rarement, Quand une proie n’est plus suffisamment docile et qu’elle ne devient plus manipulable. Cela se service quand elle sort de l’emprise et commence a ouvrir les yeux dans la authentique nature de votre compagnon. Notre manipulateur s’en va alors, mais pourquoi ?

Parce que perdre une emprise Afin de lui est un traumatisme qu’il va falloir assimiler a une fin de regne. Sa proie n’a plus peur, elle devient capable de lui dire « non menchats site de rencontre gratuit », ne se laisse plus harceler, ni meme culpabiliser : elle ne le rassure plus. Pire : elle l’inquiete. Elle lui montre, en un sens, qu’il n’est plus celui qu’il croit, le plus beau, le plus grand, le plus tri?s ! C’est une experience pour lui hautement anxiogene, voir meme terrifiante, ainsi, qui explique qu’il va « lever le siege ». Cela fuit donc mais part en quete d’une solution de rechange, soit d’une nouvelle proie qui va lui permettre de survivre. Cela lui va falloir, en effet, vite recuperer une emprise lui permettant de se sentir vivant a nouveau Afin de se sentir puissant. Toute victime n’a pour lui qu’une simple valeur utilitaire et est, a votre titre, totalement interchangeable (meme s’il y a des proies plus « valorisantes » que d’autres). Un manipulateur en a i  chaque fois un petit echantillon sous la main, qui lui permet de retomber dans ses pattes di?s qu’il est demasque. Soyez forcement sur que quand un manipulateur part definitivement, il ne part jamais seul…

Autre raison qui fera fuir les manipulateurs : ils vivent dans cette peur tres particuliere d’etre demasques. Peur qui se concretise Quand votre victime sort de l’emprise. Elle renoue aussi avec son entourage, des personnes (souvent sa propre famille) qu’il avait reussi a ecarter ou a subjuguer. Cela commence ainsi a craindre que le masque ne soit publiquement jete a terre : si»rement Afin de lui, la pire humiliation.

J’ai victime qui s’est liberee de l’emprise va se debarrasser d’la presence toxique du manipulateur dans sa vie, mais attention, cela ne signifie pas pour autant qu’elle est exoneree de sa vengeance. Le manipulateur pervers narcissique, grand seducteur, pourra toujours repasser, des mois voire meme des annees prochainement, pour tenter de la faire retomber a nouveau. Dans le cas ou il est lie avec elle avec des enfants, c’est au travers d’eux qu’il continuera d’une faire souffrir.

Second cas : quand le manipulateur s’est lasse

Quand le manipulateur part definitivement, c’est aussi si sa proie a perdu tout interet a ses yeux. Au moment oi? cela peut-il se produire ? Il n’y a aucune regles precises, un pervers pouvant se lasser en certains mois, comme partir au terme d’une longue vie conjugale.

Vous devez chercher la raison de le commencement ailleurs, dans la dynamique propre a la relation. Pour etre en relation avec un etre narcissique, la victime doit avoir de quoi le nourrir, soit etre en mesure de produire une reaction qui entretient sa propre stimulation en lui procurant la jouissance de se sentir tout-puissant. Face a une victime epuisee et qui devient inerte, l’equilibre reste rompu : le predateur reste via sa faim. Cela quitte alors definitivement cette proie qu’il juge avoir vide et qu’il rejette tel une peau morte. Cela n’aura pas le moindre egard, pas la moindre consideration i  sa place, sa seule preoccupation etant d’assurer « la releve ». Cela aura, a ce stade deja prepare les choses, avec une nouvelle proie elue prete a rentrer dans sa vie.Pour que tout se deroule sans fausse note, il a aussi une autre preoccupation : preserver des apparences, de facon a ce que votre changement ne remette nullement en cause le personnage lisse et parfait qu’il incarne a l’exterieur. Pour ce qui, il va culpabiliser le partenaire qu’il quitte, le rendant responsable de la rupture, de maniere a lui faire endosser l’integralite des torts. Il prend soin aussi de gagner l’entourage a sa cause, en se faisant passer Afin de une victime, comme a son habitude.

Au moment oi? le manipulateur part definitivement apres avoir vide sa proie, il la laisse derriere lui totalement broyee. Notre jugeant inutile, il peut meme aller jusqu’a encourager votre suicide, car ce scenario l’arrange souvent. Cela va alors jouer le conjoint ou la conjointe eploree versant de fausses larmes, tout en se rejouissant d’etre debarrasse d’un ou d’une partenaire devenu encombrant.

On le voit donc : plus coi»te donc quitter le manipulateur avant qu’il ne vous quitte, etant donne qu’il ne laisse derriere lui que des proies exsangues, lorsqu’il en laisse… Cela doit faire reflechir les victimes qui souffrent et qui ne parviennent pas a se detacher de leur bourreau. Un bon soutien psychologique, amical et parfois judiciaire, pourra pourtant les aider progressivement a s’extraire de l’enfer et a prendre pour elles, le bon moment Afin de partir.

Pascal Couderc, psychanalyste et psychologue clinicien, accompagne les victimes qui souhaitent renouer avec le quotidien en sortant de l’emprise d’un partenaire manipulateur et toxique.